The Devil Roots DI

The Devil Roots DI

Cette DI à tube est basée autour d’un de mes tubes préférés, le 12AU7 équivalent au ECC82.
Je me suis inspiré, comme habituellement, des schémas d’applications des RCA Radio Handbook et datasheets de ce tube en montage classe A.
Du classique !

The Devil Roots by Radioson

Le principe est simple :

Deux entrées HI Z jack attaquant la première triode 1/2 ECC82. Le montage est classique sur une tension d’anode 150 V, je ne travaille pas en 12 V…
Suivie par un potentiomètre de gain, la deuxième triode est chargée en anode différemment.
Un condensateur de sortie de très bonne qualité attaque un transformateur de sortie secondaire 600 Ohms puis un atténuateur de sortie T-Pad, comme celui utilisé sur le compresseur RCA BA6.

Lorsque l’on injecte une sinusoïdale de 1 kHz ou autre fréquence sur la plage 30 Hz à 20 kHz, nous retrouvons en sortie, cette sinusoïdale amplifiée par le potentiomètre de gain.
Le gain maximum est de 26 dB.
Ainsi, en jouant avec le potentiomètre atténuateur, nous changeons l’image des alternances positives et négatives de cette sinusoïdale. Nous obtenons un effet « soft clipping » sur la triode de sortie., comme l’effet Electric crayon dixit Eddie Cilletti.

Après analyse FFT, on constate lors du « soft clipping » de cette triode, l’arrivée des harmoniques paires et impaires juste après la fondamentale 1 kHz.
Ainsi, suivant le niveau d’atténuation, les rapports entre les harmoniques paires et impaires changent.

A l’écoute, lors du « soft clipping » , la nature du son injecté dans cette DI est alors modifiée, on ressent plus de corps, plus de vie, si je peux me permettre…

Cette DI, que nous avons appelé « The Devil Roots DI » , permet les prises d’instruments haute impédance, guitares, basses, mais aussi claviers, synthés.
Utilisée en sortie de convertisseur audio, le « soft clipping » donne du corps aux prises d’instruments.

On n’a rien inventé, on l’a juste fait…

1 réflexion sur “The devils Roots”

  1. Cette DI à tube est vraiment terrible !
    Déjà elle a un look avec son gros boitier rouge et ses deux poignées, elle respire le DIY de qualité et on prend beaucoup de plaisir à jouer avec les deux gros potards pour régler le gain d’entrée et le volume de sortie. La coloration du son est belle et peut se faire subtile ou marquée, on peut doser facilement de clear à bien saturé tout en maintenant son niveau de sortie grace à l’atténuateur. Personnellement je retrouve un petit truc qu’on a sur les PULTEC EQ où l’atténuateur joue aussi sur la coloration et on se retrouve avec une infinité de combinaison gain/atténuateur qui se règlent ici super facilement grace à un hardware bien pensé et réglé.

    Elle s’utilise aussi bien en Hi-Z que en niveau LINE. Qu’on soit en prise ou en sortie de convertisseur pour du mixage, on a envie de passer toutes ses prises dedans, comme un petit préamp à tube mono, c’est dire la qualité !

    En bref c’est un bel objet qui deviendra vite un goto.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.